Je suis en train de lire un livre qui me fait peur. C'est La route de Cormac McCarthy. Quand je l'ai commencé, j'ai assez vite ressenti une certaine angoisse. Un matin, j'étais en train de lire et l'évocation de la scène était tellement réaliste que j'ai eu l'impression d'y être, d'entendre, de sentir et de voir ce que vivaient les personnages. A la fin de la scène, j'ai sursauté et j'ai été étonnée d'être où j'étais, c'est-à-dire dans mon lit et non sur la route, ce qui m'a un peu perturbée. Je redoute à chaque fois de l'ouvrir et en même temps, j'ai très envie de continuer, pour connaître la suite. C'est une lecture assez éprouvante. Quand elle sera finie, c'est-à-dire très bientôt, ce soir ou demain, car je ne veux pas faire durer mon supplice, pour me reposer, je lirai un Musso, un Lévy ou même un Harlequin, ce qui est  sans doute à peu près la même chose.