Cette semaine, j'ai vu deux films. Le premier est "Vrai cran" (True Grit) des frères Coen. (Oui, j'ai décidé de traduire moi-même les titres de films, parce que je ne comprends pas qu'on ne traduise aucun - ou presque aucun - titre de film étranger alors qu'on continue à les doubler). Malgré les critiques dithyrambiques de l'ensemble de la presse sur ce film et l'avis non moins favorable des spectateurs,  je ne l'ai pas aimé. Je me suis ennuyée. Pourtant, j'aime bien les westerns d'habitude, j'en ai vu beaucoup enfant et je m'identifiais toujours au héros, qui, après avoir tué beaucoup de monde dans un élan humaniste et juste, embrassait fougueusement l'héroïne, qui était souvent blonde (et voilà je viens de comprendre pourquoi, depuis, j'aime les blondes). Mais je n'ai pas aimé "Vrai cran", je n'ai pas trouvé les personnages crédibles, ni l'intrigue très intéressante. Malgré cela, j'ai aimé que le personnage principal soit une petit fille, qu'elle monte à cheval et n'ait pas peur de tirer sur un salaud, qu'elle ait du franc-parler et qu'elle soit têtue.  Pour une fois qu'on met une vraie héroïne dans un western! Si, moi-même petite fille, j'avais vu ce film, peut-être que mon conflit garçon manqué-petite fille modèle aurait été amoindri, qui sait? Bref, j'ai un peu l'impression que les frères Coen bénéficient d'une aura critique qui ne se justifie plus vraiment, j'avais adoré "O'Frère" mais depuis, rien qui ne fasse frémir mon encéphale. Mais, en même temps, beaucoup de gens aiment, alors c'est peut-être moi qui ne voit pas ce qu'il faut voir.

Le deuxième film que j'ai vu, c'est "Nous voulons l'égalité des sexes" ("We want sex equality)" qui n'a pas eu le droit à la com' du film des frères Cohen mais qui le surpasse pourtant en qualité. Je vous en parlerai demain. (ça, c'est de l'aguichage ou "teasing").